À L’ORIGINE, IL Y A L’ENVIE D’ADAPTER UBIK. LA DIFFICULTÉ PERMANENTE DE MONTER UNE ADAPTATION DE PHILIPPE K. DICK, DONT LES DROITS SEMBLENT CONGELÉS PAR DES ADAPTATIONS CINÉMATOGRAPHIQUES QUI DEVIENNENT CHAQUE JOUR TOUJOURS PLUS HYPOTHÉTIQUES, AURA EU POUR MOI UN EFFET BÉNÉFIQUE ! ELLE M’AURA PERMIS DE CLARIFIER MON DÉSIR SUR CETTE TENTATIVE TRANSGENRE SF/THÉÂTRE : C’EST MON HISTOIRE DE LA SCIENCE-FICTION QUE JE VEUX RACONTER, L’HISTOIRE D’UN ADO QUI DÉVORE DÈS LE COLLÈGE LES ROMANS DE JULES VERNE, DE H.G. WELLS, DE J. ROSNY AINÉ PUIS PLONGE ET S’OUBLIE AVEC DÉLICE DANS L’ANTICIPATION AMÉRICAINE;


Ce spectacle est un portail temporel qui pose en miroir deux mondes celui que l’on fuit et celui que l’on découvre. Pour moi la littérature de SF a été une fuite du réel immédiat, une réalité faites d’espace périphérique et de plage d’ennui mais cette littérature est aussi un outil de découverte du grand monde, et de fait, d’une autre littérature, de référent réaliste. La culture mainstream comme porte inattendue vers une autre culture, leurre ou réalité ?


Avec ce spectacle, en bondissant à travers l’univers Phil. K. Dick, empli de simulacre et de faux semblant, questionnant sans cesse notre rapport à la réalité, enjambant les dystopies et les uchronies, j’écris la troublante rencontre de cet ado et de son double féminin. Bien sur les décibels qui les entourent sont comme des échos contemporains de Space Oddity de Bowie ou de Interstellar Overdrive des Floyd... Un trio musical dirigé par Sylvain Cartigny accompagnera le duo d’acteur dans son périple citationnel. Un univers visuel que je développe en complicité avec le plasticien Nicolas Tourte fera un echos ludiques au attendus du genre. Mais bien au delà, je veux mettre en jeu une situation troublante où les peurs adolescentes, celles du genre, de la sexualité, du saut dans le grand bain des adultes, seront toujours sous-jacentes. Comme dans toutes les bonnes recette du monomythe hollywoodien, il s’agit bien d’un voyage, « an unexpected journey » en terre mouvante.


Dans un glissement de genre certain, je souhaite jouer sur les deux tableaux du féminin et du masculin, du théâtre et de la science-fiction.


Laurent Hatat


anima motrix  I  19 avenue de la Porte Brunet 75019 Paris  I  01.44.84.72.20  contact@animamotrix.fr

Siège : Hôtel de Beaulaincourt, rue du Tribunal 62400 Béthune

MA SCIENCE - FICTION

newslettermailto:contact@animamotrix.fr?subject=je%20souhaite%20recevoir%20les%20infos%20d'anima%20motrix

Texte et mise en scène
Laurent Hatat


Avec
Arnaud Vrech

Sylvain Cartigny

Distribution en cours


Musiques

Sylvain Cartigny


Images

Spike Mortelek


Lumières

Anna Sauvage


Univers sonore

Antoine Reibre


Conseils dramaturgiques

Jessica Régnier

Laurent Caillon

___________________________________________


contact production
Véronique Felenbok

06.61.78.24.16
veronique.felenbok@yahoo.fr


contact diffusion
Prima Donna, Hélène Icart
01.42.47.05.06 / 06.23.53.54.42
helene.icart@prima-donna.fr


contact presse
Murielle Richard
06.11.20.57.35

mulot-c.e@wanadoo.fr